Kamishibaï

dimanche 10 janvier 2010
par  Olsyge

Théâtre d’images ou « kamishibaï » en japonais

Le kamishibaï est l’héritier d’une longue tradition de contes illustrés. Sa forme actuelle a été fixée au Japon dans les années 20. A cette époque, on mit au point une petite scène en bois, comme un castelet de marionnettes, nommé « butaï » qu’il était facile d’installer sur une bicyclette pour l’emporter de ville en ville.

Les utilisateurs de kamishibaï gagnaient leur vie en vendant des bonbons, ils racontaient des histoires à épisodes, afin que le public revienne pour connaître la suite et acheter de nouveaux bonbons.

Le kamishibaï signifie littéralement « jeu théâtral en papier » Il s’agit d’une série de planches qui raconte une histoire, chaque image présentant un épisode du récit.

Le kamishibaï s’est acclimaté dans tous les continents et toutes les cultures. Le côté mise en scène et théâtral permet de faire une animation plus ludique qu’une simple lecture. La mise en place est rapide. L’attention des enfants est sollicitée activement.

Le nombre de planches varie selon l’importance de l’histoire.

Sur le recto : une illustration en pleine page, format 274x371 mm.

Sur le verso : le texte écrit de façon très lisible avec le numéro de la planche et une image en miniature qui permet au conteur de visualiser l’illustration dévoilée au public.

JPEG - 64.5 ko

Préparation et déroulement d’une séance :

- 1/ prendre connaissance de l’histoire.

- 2/ choisissez un emplacement aussi neutre que possible pour que le regard du public ne soit pas distrait par d’autres choses.

- 3/ Mettre le castelet de bois volets fermés sur une table recouverte d’une nappe, légèrement plus haute que la tête des enfants. Si possible installer un petit spot qui éclaire la scène.

- 4/ Bien vérifier l’ordre des images : La N° 1 qui correspond à la page de titre, est placée face au public Les autres sont placées par ordre chronologique croissant.

- 5/ Glisser toute l’histoire dans le théâtre de bois.

- 6/ ouvrir les volets et raconter : assis caché derrière le théâtre, en lisant le texte, ou debout face au public en jouant avec les gestes et la voix. Chaque conteur adaptera la séance à sa convenance, selon ses possibilités.

- 7/ Le public voit une image. Le conteur commence la lecture : pour cela, il prend la planche que voit le public de la main droite, la sort par la fente, et la met devant lui. Il y a donc un décalage entre l’image que voit le public et le texte que lit le conteur, c’est ce qui permet de raconter l’histoire.

Bien faire attention à ne pas prendre deux planches en même temps ! Cela embrouillerait toute l’histoire : toujours regarder les chiffres qui nous guident...

JPEG - 67.8 ko


Les histoires bibliques pour Théâtre d’Images, éditées par les éditions Passiflores vous permettront d’animer :

- des temps avec de très jeunes enfants,
- des moments de récits bibliques avec des 8-11 ans. La découverte, ensuite, du récit biblique lui-même n’en sera que plus riche !

- Des moments où toutes les générations écouteront la même histoire, lors d’une veillée, d’un moment de culte, de messe des familles, … l’attention de tous sera captée !

Toutes les histoires bibliques éditées pour Théâtre d’Images par les éditions Passiflores sont aussi disponibles sous la forme d’un livret de dessins au trait, qui peut être donné à chaque participant comme souvenir à relire en famille.

Après avoir plusieurs fois utilisé le Théâtre d’Images et les histoires bibliques des éditions Passiflores, vous vous sentirez peut-être un jour prêt à fabriquer avec les enfants une mise en image du texte biblique découvert. Un document pédagogique, pour vous permettre de mener un tel projet, vous est envoyé avec les histoires bibliques commandées.

Les Editions Passiflores proposent aussi des butaïs en bois (à peindre) grand format au prix de 120 euros. Et tous les kamishibaïs en format poster 60 cm de haut sur 80 cm de large imprimés sur papier à coller sur des feuilles de carton avant la première utilisation. Prévoir un certain délai. Prix sur demande (prix sur demande prévoir environ 25 euros par feuille - une location est aussi possible pour 50 euros l’histoire pendant 2 semaines frais de port compris).
Des cartons de grandes dimensions gratuits peuvent se trouver aisément dans les imprimeries sous forme de macules, encrées sur un seul côté.

Pour consulter les titres les kamishibaïs disponibles.

Directrice de publication : Isabelle Bousquet


Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

  • Kamishibaï

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois

Annonces

Concours de kamishibaïs

les E.P. organisent un concours de fabrication de kamishibaï. Le kamishibaï qui remportera le concours sera imprimé et diffusé à 200 exemplaires minimum.

Le gagnant (l’équipe gagnante : auteur et illustrateur) recevra également cinq kamishibaïs de son choix et un petit théâtre en bois, gratuitement. Lire la suite

Généralités sur les kamishibaïs

Les kamishibaïs bibliques des Éditions Passiflores